Marc Lavoine « les yeux revolver »

Marc Lavoine et les yeux revolver !
Marc Lavoine et les yeux revolver !

Les paroles de la chanson les yeux revolver ont été écrites par Marc Lavoine et la musique par Fabrice Aboulker, celui qui l’a aidé à démarrer et sera son compagnon de route musicale.

Marc Lavoine sort l’artillerie lourde.

Avec les yeux revolver de 1985, ce n’est pas un revolver qu’il a dégainé mais l’artillerie lourde! Son premier gros succès, alors qu’il n’avait enregistré qu’un single auparavant avec ce même Aboulker. La notoriété ne le quittera plus après ce titre.

Le single reste au top50 pendant plus de 25 semaines et a été classé au plus haut à la quatrième place ! Il fait l’objet d’un double disque d’or avec plus de 740 000 ventes.

C’est avec ce même Fabrice Albouker que Marc Lavoine connaîtra un deuxième gros succès avec le « Parking des anges ». Albouker : un personnage de la musique qui débute chez Barclays à l’âge de 17 ans. Il rencontre Marc Lavoine et au delà du succès précédent, il composera pour lui d’autres chansons «  qu’est-ce que t’es belle », « Paris », ou encore « les souliers rouges » que Marc chantera avec cœur de pirate notamment. Mais Albouker ce seront aussi des comédies musicales et spectacles dont Excalibur, au stade de France. Ce seront aussi des musiques de films comme « Arletty », ou encore « Une passion coupable »( avec Laëtitia Casta), « Mariages » avec Mathilde Seigner et Jean Dujardin et autre série télévisée, sans oublier des musiques de longs métrages, l’un étant primé à La Rochelle 2016 par exemple. Un beau parcours et un beau démarrage avec Marc Lavoine.

Les yeux revolver, une histoire presque vraie ?

 

Marc Lavoine jeune
Marc Lavoine jeune

La chanson semble être un hymne aux femmes, mais vient sans doute d’un souvenir, histoire particulière et personnelle. Dans un interview Marc Lavoine nous dit : « Mes textes parlent souvent d’histoires que j’ai vécues. Je me rappelle de la fille qui m’a inspiré Elle a les yeux revolver. Elle ressemblait à David Bowie avec ses cheveux blonds plaqués en arrière. On écoutait Life on Mars dans sa chambre, on dormait sous les ponts, c’était une histoire magnifique. La drogue a fini par nous séparer. Je n’avais pas 20 ans… Je ne savais pas où dormir à l’époque. Fabrice Aboulker, mon ami et compositeur de toujours, m’a mis un oreiller et une couette sous son piano. C’est là que j’ai écrit cette chanson. »

Extraordinaire l’histoire des chansons qui sont en fait un reflet de l’histoire des compositeurs et surtout de auteurs. C’est ce qui est vraiment super lorsqu’on écrit des articles sur la chanson francaise, c’est de voir comment les succès naissent et se font, comment les artistes deviennent connus, et quelle volonté il faut pour se faire connaître puis supporter de l’être. C’est aussi pour cela que nous avons fait ce blog. Pour aider chacun à mieux comprendre comment de tels succès peuvent se faire : un peu magique tout de même. Peut-être aussi donner des clés ou au moins des idées à ceux, jeunes, qui veulent se lancer dans leur passion ?

Revenons vers les yeux revolver… Elle aussi a souffert ! la chanson a connu les affres de la parodie. Elle « a le regard qui pue » des charlots en est un exemple en 1986… drôle quand même !

A écouter sur youtube: « elle a des yeux revolver »

18 millions de vues … pas mal !

Paroles de « Elle a des yeux revolver »

Un peu spéciale, elle est célibataire
Le visage pâle, les cheveux en arrière
Et j’aime ça
Elle se dessine sous des jupes fendues
Et je devine des histoires défendues
C’est comme ça
Tell’ment si belle quand elle sort
Tell’ment si belle, je l’aime tell’ment si fort

Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, m’a touché, c’est foutu
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, elle m’a touché, c’est foutu

Un peu larguée, un peu seule sur la terre
Les mains tendues, les cheveux en arrière
Et j’aime ça
A faire l’amour sur des malentendus
On vit toujours des moments défendus


C’est comme ça
Tell’ment si femme quand elle mord
Tell’ment si femme, je l’aime tell’ment si fort

Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, m’a touché, c’est foutu
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, elle m’a touché, c’est foutu

Son corps s’achève sous des draps inconnus
Et moi je rêve de gestes défendus
C’est comme ça
Un peu spéciale, elle est célibataire
Le visage pâle, les cheveux en arrière

Et j’aime ça
Tell’ment si femme quand elle dort
Tell’ment si belle, je l’aime tell’ment si fort

Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, m’a touché, c’est foutu
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, elle m’a touché, c’est foutu

Écrit par Serge Para

ma chanson française