Matthieu Chedid comme dans la vie
Matthieu Chedid comme dans la vie

M : Matthieu Chedid, chanteur auteur compositeur rock français

Matthieu Chedid, ou encore M, est né en 1971.

Matthieu Chedid est le fils du chanteur Louis Chedid … ça aide certes mais ceci dit ça ne fait pas tout.

Chedid le père.

Les parents de Louis Chedid étaient d’origine libano-égyptienne. Il a enregistré lui-même plusieurs albums. « ainsi soit-il » et la chanson « t ‘as beau pas être beau » connaissent le succès.

Il compose des musiques pour plusieurs chanteurs pour le moins connus : Alain Souchon avec « On avance », « Banal Song » entre autres. Pas mal ! Il en est de même pour Françoise Hardy, il compose la musique de « moi vouloir toi ». Il compos aussi « Y’a pas de honte » pour Michel Berger. Il réalise également la musique d’un film de Gérard Jugnot.

La chanson « Anne, ma sœur Anne », est tout d’abord refusée par CBS. Il l’enregistre avec Virgin… comme quoi rien n’est simple. On peut voir des portes se fermer, il faut alors encore et encore essayer ! Cette chanson connaît un véritable succès. Chanson engagée (voir l’article chanteurs engagés), Chedid y dénonce la montée de l’extrême droite.

M chante avec son père et sa sœur des 1978… il a 7 ans. Il participe à la chanson de son père « T’as beau pas être beau ». Il fait les chœurs aux côtés de sa sœur Emilie .

La carrière de M

Il joue avec Julien Voulzy et Pierre Souchon,les fils des deux chanteurs connus. Avoir des parents dans le milieu de la musique, ça aide quand même…

Sa carrière de musicien le conduit à jouer avec des artistes – et pas des moindres – aussi bien sur scène que lors des enregistrements d’albums : Tryo, Sinclair, Billy ze kick, Gérard de Palmas, Vanessa Paradis, Philippe Chatel… Il n’a pas 20 ans.

En 1996, il annonce le futur M sur un titre d’un album de Billy Ze Kick intitulé M.

M : Le premier Album, les concerts, le succès

1997 : Matthieu Chedid sort son premier album, Le Baptême : M est lancé. Créé de toute pièce, le nouveau look s’affirme : cheveux en pointe sur les côtés et une mèche sur le front. La scène devient son terrain de jeu dans lequel il excelle (New Morning…). Il est alors en première partie de chanteurs comme Charlélie Couture. Succès relatif pour ce premier album, qui lui permet de se faire connaître en tant que M.

Matthieu Chedid, comme sur la scène
Matthieu Chedid, comme sur la scène

Sa collaboration avec Vanessa Paradis dans l’album Bills en 2000, le fait plus largement connaître, il y compose aussi.

Son deuxième album sort en 1999 : « Je dis aime », qui cette fois lui permet de connaître de vrais succès avec plusieurs chansons : « je dis aime » en particulier. Il est vendu à un demi million d’exemplaire !

Ce sont donc les concerts de Matthieu Chedid qui le propulsent encore plus loin. L’image qu’il a créée pour « M » est utilisée en plein dans ses spectacles, et ça marche. Il passe à l’Olympia, participe à différents festivals, (Solidays, Printemps de Bourges, Francofolies… Il est le premier des victoires de la Musique, interprète de l’année.

Comme son père, Matthieu Chedid écrit aussi des musiques de films en début 2000, et plus tard la musique du film de Guillaume Canet « ne le dis à personne ». L’album « qui de nous deux » est terminé en 2003

C’est définitivement lancé : Il fait salle pleine à Bercy, se lance à l’international (Londres, Le Caire). Lors d’une tournée en 2005 c’est plus de 700 000 spectateurs qui auront vu M sur scène !

Matthieu Chedid autres succès

Il sait aussi agir pour des causes sociales. En 2008 au Bataclan, il chante pour la journée du « handicap invisible ».

S’enchaînent alors les albums et le succès. A moins de 40 ans, M sort le 4ème album « Mister Mystère ». Il s’agit ici encore d’une action familiale : un dvd est fourni, réalisé par Matthieu Chedid et sa sœur Emilie. Leur père a remixé tout l’album. Suit alors une tournée en France, Belgique, Suisse.

Collaboration avec Johnny Hallyday! pour l’album « jamais seul », il écrit la plupart des titres.

L’année 2012 est celle du cinquième album « Îl », dans laquelle de nombreuses chansons rendent hommage à différents lieux (La Réunion, Hollywood …).

La famille Chedid fait une tournée en 2015 : Matthieu Chedid bien sûr mais aussi, Louis, Anna et Joseph. L’Olympia fait partie du circuit.

D’autre albums suivent et d’autres succès.

A la fin des années 90, Matthieu Chedid chantait « Non, je ne connais pas l’Afrique… » dans « Mama Sam », Mais depuis lors il a participé au festival « Les Paris Bamako ». Il voyage au Mali et en 2015. M se lance sur un projet collectif avec des artistes africains. Le projet « Lamomali » est présenté à Bamako en début 2017. Une grande tournée suit : Lyon, salle Pleyel à Paris etc. Il décroche une nouvelle fois une Victoire de la Musique pour « Lamomali » en 2018

Et bien entendu … ce n’est pas la fin de l’histoire de M et de a famille de Matthieu Chedid … à suivre !

Il l’a dit

Matthieu Chedid le reconnaît, il est certes atypique. Tout cela vient sans doute du mélange des genres de musique qu’il adore et recherche, qui finissent par faire un ensemble homogène. Cela ne se fait pas simplement. Il reprend ce qu‘aurait dit Georges Brassens : « On n’entre pas dans une chanson comme on rentre dans un moulin ». Il faut bien écouter et entendre pour fusionner avec une belle chanson.

On n’est pas très rock en France. « On l’a ou on ne l’a pas ». Certains pays par culture, l’ont. En France on a sans doute plus les mots et moins la musique rock dans le sang. Il y a quelques personnes qui sont plus reliées à cette culture, mais il faut la fabriquer puisqu’elle n’est pas innée. C’est sans doute, selon M, pour cela qu’il y a peu de rockeurs français. Il y a bien sûr les rita mitsouko, noir désir, telephone, mais ils restent en général, franco français. Très difficile de passer les frontières avec la langue française.

Quand on réussit quasiment tout, ce n’est pas facile de moins bien réussir quelque chose ! Pour ce qui est de l’album ‘Jamais seul » de Johnny Hallyday dans lequel Matthieu Chedid a été largement impliqué (voir ci-dessus), M déclarait en 2011 que vendre autant en si peu de temps, ce serait quand même un peu vulgaire de dire que c’est un échec : il a raison car plus 150 000 ventes ce n’est pas si mal 4 mois après un lancement, certes… Pour autant M nous dit que c’est la qualité de l’album qui est en cause et qu’il est désolé car c’est très prétentieux, mais peut-être que cet album est trop bien pour qu’il marche fort pour l’instant … fichtre !

Voir notre article le rock français.

Écrit par SergePara